Le TCMP s’est laissé aller !
 Ce samedi, à la salle Maurice Guyomard de Carantec, s’affrontait l’entente Taulé - Carantec - Morlaix - Plougonven face à Aulnay-sous-Bois. Un match qui ne fut pas de tout repos et qui s’est terminé sur une égalité de 22 à 22.

Les Léonardes se sont heurtées à des Franciliennes proposant un jeu défensif très corps à corps qui leur aura valu beaucoup d’exclusions temporaires profitables aux Carantécoises. Les attaques transformées par Dorine Le Borgne à partir de la ligne des neuf mètres et les tirs à la hanche de Pauline Le Bihan, permettaient aux locales d’écarter des Aulnaysiennes en manque de solutions en attaque (9-5, 20’). Carole Courjaud défendait aussi à la perfection les filets de l’entente avec plus de 57 % d’efficacité à l’arrêt conduisant ses coéquipières avec une avance confortable à la pause(14 -7). Les locales auront ensuite tenté de maintenir l’écart, en restant percutantes en défense, alors que les percussions adverses continuaient, sous la houlette de Coura Kanoute..
Des Bleues reposées sur leurs lauriers
Les Bleues butaient face à une portière adverse dans son match, provoquant quelques immanquables qui se révéleront très importants dans les dernières secondes. Le TCMP semblait s’être reposé sur ses lauriers puisqu’à deux minutes du coup de sifflet final, Aulnay n’était plus qu’à un point de l’égalité (22-21). Emballées progressivement par un jeu rude et sans état d’âme, le but de l’égalité s’est joué sur un jet-franc fatal. À la soixantième, Icrame Othami trouvait le but des Léonardes dans un trou de souris, provoquant une chute que personne n’avait vu venir, laissant un goût de trop peu à Julie Dluz qui vient de jouer son dernier match à domicile, mettant ainsi un terme à sa carrière d’handballeuse.
Au coeur du AHB (29/02/2020)
La comm du AHB etait présente au Gymnase A.Delaune de Blanc Mesnil 

Les moins de 18 féminines de l’entente ( Aulnay HB- Blanc Mesnil sport ) affrontaient hier en fin d’après-midi LE HAVRE .
(Championnat de FRANCE 2éme Phase)
L’enjeu était d’importance pour les deux formations. Il s’agissait de ne pas se faire décramponner du leader.
Il y avait de la crispation dés le début de la rencontre. Personne ne se livrait totalement. Il a fallut une ruse de vieux brisquards (simulation d’un passage en force à son encontre) de la part Jade MEDOUARD pour réveiller les co équipieres et procéder à l’ouverture du score. Nous étions déjà à la 4éme minutes
Puis les actrices du match retombent de l’approximation, Maladresse mettant en valeur les gardiennes de but, notamment Florianne HONORIN et BA Houleye pour l’entente.
Score final 27 à 22 et retour en deuxième position de l’entente.
Les AMAZONES 
Nous écrivions avant la rencontre :
"Aprés une quinzaine sans compétiton, apres un long voyage  à destination du Finistère, les Amazones seront confrontées à des Bretonnes revanchardes et combatives afin de preserver la seconde place de ce championnat. De plus elles devront évoluées devant un public nombreux et acquis à la cause des bleuettes. Mais c'est sans compter sur une volonté farouche des Amazones de ne pas se laisser malmener. "
Force est de constater que le groupe est resté soudé et a réalisé une deuxième mi-temps à la hauteur des attentes des coachs .





 
SAMEDI 15 FEVRIER " AU COEUR DU AHB"
 

Ce type de rencontre peut être un match piège par excellence.
Les Amazones ont débuté ce match avec sérieux et ont très rapidement annihilé toutes ambitions de l’adversaire.
Une première période sur un bon rythme et une seconde moins soutenue laissant entrevoir quelques imperfections.

Ce championnat est très serré. Sans cette défaite début Janvier à ISSY alors que les Amazones avaient fait preuve d'une belle supériorité en 1ere mi-temps et sans ce contre temps à Montigny, notre équipe fanion serait sur le podium.

Elles vont se déplacer prochainement en Bretagne chez le deuxième. Déplacements très compliqués au demeurant, mais voilà un holdup n'est pas impossible.

Alors supporters & licenciés, Il faut encourager cette équipe, encourager le AHB. Tous ensemble vers le haut !!!


 


Les Bretonnes du Roz Hand’Du 29 dominées à Aulnay
Dominées sur le terrain d’Aulnay, les joueuses de Roz Hand’Du 29 ont enchainé une troisième défaite consécutive.
N2F. Aulnay - Roz Hand’Du 29 : 34-29
Revanchardes après leur revers déjà concédé en Ile-de-France la semaine passée, les handballeuses rospordinoises étaient bien décidées à stopper leur mauvaise série du moment.
Pour cela, l’effectif de Mathieu Bourbigot se devait de renouer avec une meilleure efficacité offensive. Pourtant, le début de partie n’indiquait rien de bon pour les visiteuses. Pas suffisamment précises au tir et pas toujours attentives en défense, les Bretonnes étaient vite menées (7-3, 11ème). Si celles-ci trouvaient de bonnes solutions sur les ailes, à l’image d’une Puillandre active sur la droite et d’une Le Guen décisive, le duel des gardiennes penchait du côté francilien.
Distancées à mi-parcours (15-13), les visiteuses vivaient un début de seconde période tout aussi difficile.
Dépassées dans le combat physique, les joueuses du Finistère ne parvenaient pas à surprendre la défense d’Aulnay et voyaient trop souvent la gardienne locale repousser leurs tentatives (27-21, 47e).
Pas suffisamment précise techniquement, la formation de Mathieu Bourbigot s’inclinait très logiquement 34-29.
« Nous avons perdu le défi physique. Nous devons apprendre à mieux entrer dans nos matchs et travailler pour savoir faire les différences. La victoire est obligatoire contre Rennes dans quinze jours », résumait le coach Bourbigot.

 

Au coeur du AHB 
Au-delà de la remarquable prestation des Amazones ce Dimanche 26 Janvier, qui ont fait preuve d’unité dans l’effort en neutralisant durant toute la partie une équipe bretonne pris à la gorge dès la première minute.
Une équipe Aulnésienne jeune et solidaire, qui respecte les consignes et qui permet à certaines individualités de se démarquer. C’est le cas de Jémina, le dernier rempart, qui vient d’être retenue comme jeune athlète de haut niveau par le conseil départemental dans le cadre du dispositif « génération jeux. Elle est inscrite sur la liste ministérielle des sportifs de haut niveau et susceptible d’être sélectionnée pour le JO de 2024
Il serait donc injuste d’occulter les autres résultats du W.E qui démontrent une nouvelle fois l’excellence de la formation du Aulnay Handball et qui ne peut que rendre fiers tous nos partenaires institutionnels ou privés, actuels ou futurs, qui accompagnent et inscrivent leurs noms à cette institution locale.

Voyez plutôt :
L’Entente AHB/BMS (Chpt de France -18 ans) reviennent de ROUEN avec un match nul (30-30)
Moins 13 Masculins : AHB/ROSNY : 28-21
Moins 11 Masculin : AHB/BOBIGNY : 17-9
Moins 13 Féminins : Qualification en challenge régionale   

Pour résumer, les Amazones s’installent à la quatrième place en remportant la rencontre par 34 à 29.Le chemin est encore long pour espérer entrevoir l’accès à l’échelon supérieur. Il ne faut aucun faux pas, notamment en ce mois de Février.

Cette génération Amazone étant le fruit de la formation interne, il est louable d’adresser un coup de chapeau aux coachs des plus jeunes licenciés, Jny, Marion, Antonin, Romane, Jade, sans oublier Alain qui a organisé son tournoi au profit de l’Ecole du HANDBALL.

Ouest France du 12 Janv
Ouest France du 12 Janv

" AU COEUR DU AHB" 

Très probablement vexées par le résultat final de Dimanche dernier ou les Amazones ont laissé échapper une victoire largement à leur portée, elles ont réagi ce W.E à Rennes. 

Elles ont abordé sans complexe le match devant la réserve de Rennes St Grégoire.

Une excellente entame de jeu, une défense constante et intraitable tout au long du match. Un collectif soudé du début jusqu'à la fin sans accuser un coup de mou comme la semaine précédente.

Au retour des vestiaires, elles préservaient l'avance de deux buts. Puis avec les performances de Coura aux tirs (auteur de 10 buts) et les arrêts de Jémina en pleine forme actuellement (10 arrêts) , la décision était acquise durant le dernier quart d'heure " 

Il faut remettre le couvert dès Dimanche prochain au Gymnase P.E.V devant DREUX HB pour confirmer les bonnes dispositions du moment . Ce sera le dernier match aller de la saison .

Un dimanche qui se conjugue de nouveau au féminin puisque la journée démarre dès 10h00

Article du TELEGRAMME le 15/09/2019
Fortes d’un écart de sept buts à cinq minutes du terme, les filles du Roz Hand’Du se sont imposées d’un petit but, samedi face à Aulnay. Mais quelle fin de match difficile !

Fortes d’une première expérience à ce niveau, les handballeuses roses et noires abordaient sereinement cette première confrontation contre une équipe parisienne, qui oscille entre la N1 et la N2 depuis plusieurs saisons. Elles évacuaient même le constat récurrent du potentiel athlétique dont disposent habituellement les équipes de la capitale. Djamal Zerouali, le coach aulnaysien, prévenait avant la rencontre : s’être déplacé pour obtenir un résultat positif, avec un groupe identique à l’année dernière, hormis le retour au club et dans les cages d’Aïda Diongue.
Pas loin de la correctionnelle:La partie démarrait timidement, mais déjà, les deux adversaires se rendaient coup pour coup. Aucune des deux formations ne se détachait (2-2, 5’ ; 4-4,10’). Les Parisiennes se détachaient par l’intermédiaire de Bidane Konte pour le plus gros écart de la première période (6-9, 20’). Mais la fougue locale, concrétisée par Charlotte Keraudren permettait aux protégées de Mathieu Bourbigot de rester au contact. Juliette Puillandre, capitaine exemplaire, recollait au score, avant même qu’Amandine Sinquin ne donne un avantage d’une unité avant la pause. Las, Ruth Ail Mrata égalisait aux citrons (11-11, 30’).

Roz Hand’Du redémarrait pied au plancher et Marion Le Noac’h, en réussite, dynamitait la défense adverse (16-12, 37’). Marie Pouliquen, rentrée en seconde période dans les buts, faisait montre de toutes ses qualités et maintenait un écart de deux buts à quinze minutes du terme. L’expérience de Thuriane Le Guen, buteuse de la soirée, s’avérait précieuse dans cette seconde mi-temps. Les joueuses locales pensaient alors avoir fait la décision avec un vrai écart (21-16, 55’). Mais à force de commettre des fautes, la fin du match devenait électrique. Fort heureusement, elles parvenaient à s’imposer au buzzer (22-21). Mathieu Bourbigot savourait la victoire, malgré la fébrilité qui s’est emparée de ses filles, permettant à l’adversaire d’y croire jusqu’au bout.